Bonjour à tous,

3 millions d’emplois et 280 milliards de richesse créée, l’industrie est le moteur principal de l’économie française.

Rappelons qu’un emploi créé dans l’industrie induit deux emplois indirects via les services.

Nous devons aller plus loin dans la construction de l’industrie de demain (horizon 2030)

L’industrie française à tous les atouts pour réussir.

L’industrie du futur c’est la transformation digitale de l’outil industriel.

Cette transformation impacte la façon de s’organiser et de collaborer au sein de l’entreprise.

Nous allons assister à une révolution sociale doublée d’une révolution technologique.

Ces changements vont créer de vrais opportunités pour la réindustrialisation de notre pays.

UNE NOUVELLE FAÇON DE TRAVAILLER :

Jusqu’en dans les années 1990, l’industrie était dans un monde physique.

Internet est apparu et a ouvert un monde parallèle, une espèce de « cohabitation »

L’union se fait maintenant avec le développement des robots, des objets connectés de l’intelligence artificielle…

L’ENTREPRISE DE DEMAIN :

Elle sera « phygitale » ( la fusion des deux mondes)

Dorénavant le physique ne pourra plus être seul et le numérique non plus.

L’HUMAIN SERA AU CENTRE :

Une machine ne produira jamais la stratégie, l’émotion, le social.

C’est l’humain qui reste à la manette et à la coordination.

Les organisations devront être plus ouvertes avec l’alliance des compétences internes et externes.

Le rôle des travailleurs indépendants se développera.

EN SYNTHÈSE :

Le numérique sera au service de l’entreprise industrielle qui sera composée d’équipes ouvertes et dotées de multi compétences.

Notons que le facteur prix de revient va s’amoindrir et bénéficiera à la réindustrialisation ( retour en France de la production Française fabriquée à l’étranger.)

DENIS CERISOLA

Business consulting group

Catégories : Actu